• Organiser une journée de plongée à la passe Sud

    18/02/2017
  • Portée par les images du vidéaste Laurent Ballesta, et de son reportage « Le mystère mérou », la passe Sud de Fakarava a le vent en poupe parmi les plongeurs. Deux options s’offrent à vous pour assouvir vos envies de Sud : réserver un séjour parmi les pensions qui y sont installées, ou planifier une excursion à la journée avec votre club de plongée favori. Voici quelques points clé à prendre en compte pour mettre toutes les chances de votre côté pour aller au Sud :

    Météo et navigation

    Située à plus de 50km du village de Rotoava, comptez un minimum de 1h15 de navigation, par beau temps, pour rejoindre Tetamanu. Mais lorsque la météo est défavorable, la durée de trajet peut alors atteindre 2h30… Si ce paramètre est impossible à anticiper lors de la planification de votre voyage, un séjour de 3 ou 4 jours offrira plus de flexibilité qu’un « passage éclair » à Fakarava, pour viser la meilleure fenêtre météo. 

    Nombre de participants

    Compte tenu de la distance à parcourir, la plupart des centres de plongée fixent un minimum de participants pour organiser une journée au Sud (pour O2 Fakarava, ce minimum est fixé à 3 plongeurs). Là encore, un séjour de 3 ou 4 jours maximisera les chances de trouver d’autres participants à cette journée au Sud. 

    Marées et courant

    Si les conditions météo ou le nombre de participants sont des éléments difficilement maîtrisables, les horaires des marées sont eux connus à l’avance. Par courant rentrant, la visibilité aura toutes les chances d’être bonne, et les requins seront disposés en bancs compacts, plutôt statiques, ce qui facilitera les observations. Si elles ne manquent pas d’intérêt, les plongées par courant sortant seront un peu plus techniques. La visibilité y est alors plus faible, et les requins plus actifs, semblent sortir du brouillard… Lors du choix de la date pour votre excursion au Sud, privilégiez une journée offrant une plongée par courant rentrant. 

    Requins du Sud ou requins du Nord ? 

    La passe Sud attire pour les bancs de requins compacts que l’on peut y croiser par courant rentrant. Du fait de l’étroitesse de la passe (moins de 200m par endroits), l’impression de densité est forte. Pour autant, le nombre de requins gris présents dans la passe Nord est sans doute plus important que ceux de la passe Sud. Répartis sur une passe qui n’est rien de moins que la plus large de Polynésie (1,6km), ils semblent moins compacts, mais plus actifs : nageant parmi un banc de poissons-chêvres sur la marche océanique, regroupés autour d’une crête corallienne, ou survolant le célèbre canyon d’Ali-Baba, ils sont également très présents tout au long de la plongée.